Pour le traitement des maladies mentales et nerveuse établie au château de LOMMELET

Pour le traitement des maladies mentales et nerveuse établie au château de LOMMELET

 

 

RequestDigitalElement.png

Pour le traitement des maladies mentales et nerveuse établieau château de LOMMELET( hors la porte de Saint André)

 

 

pour en savoir plus cliquer sur le lien suivant qui vous dirige vers le site "Gallica" ou vous verrez le facsimilé du document ci dessus     link

 

 

Pour le traitement des maladies mentales et nerveuse établie au château de LOMMELET( hors la porte de Saint André)

 

          Avec l'aide de la providence cet établissement, que les Religieux hospitaliers de la Charité, viennent d'entreprendre, est suffisamment disposé pour on puisse y recevoir et traiter les aliénés, mélancoliques, épileptiques et antres malades de ce genre, ainsi qu'on l'avoit fait espérer.

                     .Déjà plusieurs de ces pensionnaires y ont été' admis ; d'antres sont attendus incessamment.

Dans les établissemens de l'Ordre de S.' Jean-de-Dieu, les Religieux font eux - mêmes le service; ils administrent les alimens, bains et remèdes , sous là direction des médecins qui se sont acquis dans le pays !a confiance la mieux fondée. ( Dans celui-ci c'est Mr le D. MACARTAN qui en est chargé. )

 

Le régime qu'on-suit dans ces maisons est rafraîchissant et anodin le traitement est doux.; Tout procédé dur est évite avec soin; point de fers ni de cachots, point de coups ni d'injures. Les aliénés jouissent d'une liberté strictement surveillée.

Envers ceux qui sont difficiles et impatiens, l'on emploie l'empire, irrésistible de la douceur et de la longanimité ; envers les furieux, des moyens de compression et de prudence les moins irritàns que passible, et encore faut-il qu'ils soient bien re- connus indispensables.

Loin dé les exposer à un isolement; funeste et à;l'ennui mortel dés logës, on réunit lés aliénés et on leur' procùre autant que leur état le permet, une vie sociale et réglée, dès occupations agréables' et relatives aux facultés individuelles

Lectures, musique, jeux , récréation, fleurs-, jardins et promenades; mais bien plus; que tout cela, le culte, de pieux chants et la prière sur-tout qui, dans les momens lucides fait pénétrer un baume si bienfaisant jusqu'au fond des coeurs préparer l'allégement de la conscience, amène la paix de l’âme, en un mot toutes les consolations que la religion' peut seule procurer.

Tels sont lès principaux avantages dont les personnes affectées de ces maladies terribles jouissent dans lés diverses maisons de l'Ordre dé la Charité non seulement pour leur soulagement, mais même assez fréquemment pour leur guérison

Un autre avantagé aussi important pour' lès habitants dé ces contrées est de trouver dans établissement' dé Lommelet des secours que jusqu’ici ils allaient' chercher, à de bien plus grands frais et souvent en vain , jusque dans la Capitale.