la kermesse

Publié le par pdeconstanza

LA

Chaque année au mois de juin avait lieu la kermesse de l'hôpital. Une invitation était envoyée aux familles des malades. Les employés, leurs enfants ainsi que les habitants des commerces environnant étaient également invités. Cela ressemblait il une journée portes ouvertes ou toutefois l'accès aux services de soins étaient interdits excepté pour les familles des employés.

La fête débutait toujours par une messe célébrée en plein air.


Autour du stade de foot étaient répartis plusieurs stands tenus par chaque service ( fléchettes, carabines javelots, lapinodrome...).

Une tombola était organisée et il n'était rare de voir chaque participant repartir avec un lot offert par les différents fournisseurs de 1'etablissement (1 Kg de sucre, 5Kg de cacahuètes, une parure de lit, une couverture, une poule vivante...).

Un spectacle était donné l'après-midi (majorettes, combat de catch, danses folkloriques).

A cette occasion avait lieu le finale du tournoi intérieur de football qui opposait l'équipe des cuisiniers, des pharmaciens, des internes, des ateliers. Le tournoi était supervisé par un arbitre extérieur pour  éviter le favoritisme.

La restauration consistait en une portion de frites-merguez ou sandwichs, ou poulet froid. Les repas étaient gratuits pour tes malades. Les invités pouvaient se restaurer grâce il des tickets qu'ils retiraient à la banque. L'alcool était interdit.

En cas de mauvais temps la salle des sports se transformait en restaurant.

L'organisation était entièrement assurée pas des bénévoles les infirmiers, les cuisiniers, les dames de la buanderie qui s'improvisaient serveuses, les services techniques qui avaient fabriqué les stands. Ces stands étaient prêtés ci la ville de Marquette et de St André pour leur différentes festivités. L'hôpital s'ouvrait sur l'extérieur, et il arrivait que la fête ait lieus en dehors des murs. Une année, les malades, déguisés en romains ont défilés dans les rues de St André dans des costumes loués pour la circonstance. Aucun incident n'a été déploré, chacun étant heureux de participer et de sortir des murs de l'institution.

Mr HERBEAUX, pharmacien de l'hôpital qui possédait une caméra sophistiquée, s'était fait le reporter de ces festivités.

Le tout prenait l'allure d'une fête champêtre et c'était l'occasion pour chacun de passer une bonne journée.

La kermesse de faisait avec l'approbation des médecins et la participation spontanée de chacun. La suppression de cette manifestation s’explique par plusieurs raison. Les jeunes médecins estimaient que la vue des patients par la population extérieur relevait de l'exhibitionnisme.

Les règles d'hygiène strictes n'étaient pas respectées (stockage et cuisson de la nourriture certains stands étaient jugés dangereux (carabine, fléchettes...) et… les bénévoles qui venaient sur leur temps de repos n'avaient pas la possibilité d'avoir un jour de repos en compensation.


Publié dans LOMMELET

Commenter cet article